Le chantier d’insertion la Clé de voûte à l’œuvre à Saint-Brice

20180126_chantier-insertion_st-brice_fournilDepuis l’automne 2017, le chantier d’insertion de Grand Cognac est à pied d’œuvre sur la commune de Saint-Brice dans le cadre d’un projet global d’aménagement de bourg.

Plusieurs mois de travail sont encore prévus pour restaurer quatre édifices en s’appuyant sur des méthodes de construction traditionnelles.

Redonner vie au fournil du village

En ce moment, les salariés de la Clé de voûte s’affairent tout autour du fournil de Saint-Brice et de son enclos afin de créer un lieu de convivialité lors d’événements autour du four à pain et d’offrir une halte aux randonneurs avec un espace couvert, des banquettes en pierres et des toilettes.

Dans un premier temps, les murs d’enclos ont été débarrassés du lierre puis restaurés afin d’éviter les infiltrations d’eau et de les stabiliser dans la durée, le réseau d’eau et d’assainissement a été installé, les fondations de ce qui deviendra l’espace couvert pour les promeneurs viennent d’être coulées. Bientôt, des murs en pierres sèches seront élevés. Les murs en pierres sèches sont en cours de limousinage, c’est-à-dire qu’ils sont en train d’être construits avec des moellons quasi bruts et du mortier. Par la suite, la chape de béton de chaux brossée au balai de paille viendra finir le sol. La charpente et la couverture à l’ancienne achèveront cet espace

Des restaurations multiples

Sur le fournil en lui-même, une ouverture a été créée et permettra de faire passer les pains chaudement sortis du four aux visiteurs et promeneurs installés à l’intérieur du jardin lors d’événements festifs. 
Le chantier d’insertion est également intervenu sur le toit pour remanier la couverture et revoir l’ouverture de la cheminée. 

Sur les murs extérieurs, l’ensemble des mortiers à base de ciment a été enlevé et remplacé par un enduit de chaux qui laisse « respirer » la pierre. A l’intérieur, le plafond et les murs ont été recouverts d’un badigeon de chaux aérienne qui permet d’assainir l’édifice.  En lieu et place du vieux carrelage qui recouvrait le sol, des dalles en pierre ont été posées.

Quant à la pièce maîtresse du fournil, le four, il a aussi bénéficié d’un traitement de choc : toute la sole a été restaurée (il s’agit de la surface plane réservée au foyer) et l’ensemble des joints des briques de la voûte ont été refaits… Un travail réalisé par les salariés de la Clé de voûte couchés sur le dos, à l’intérieur d’un espace de moins de 60 cm de haut.

La suite des opérations
Ce sera ensuite au tour de la fontaine en contre-bas de la rue de l’Ecole de faire peau neuve. Puis la Clé de voûte interviendra sur les murs extérieurs du bâtiment qui abrite l’école primaire et la mairie pour retirer l’enduit de ciment qui le recouvre actuellement avant de le remplacer par un enduit de chaux. 

Enfin, les salariés de la Clé de voûte seront attendus pour restaurer le parvis de l’église paroissiale de Saint-Brice : une restauration sur un bâtiment inscrit aux Monuments historiques, encadrée par un architecte du patrimoine.

Pour mener ces opérations, ces salariés, éloignés de l’emploi lorsqu’ils ont été embauchés par le chantier d’insertion, sont accompagnés tout au long de leur contrat (de 4 à 24 mois) par un encadrant technique et un référent chargé de l’accompagnement socioprofessionnel. L’Etat, le Conseil départemental, Pôle emploi, la Fondation du patrimoine et la communauté d’agglomération de Grand Cognac agissent en synergie sur ce dispositif d’insertion par l’activité professionnelle. Il permet ainsi à chaque salarié de travailler à la résolution de ses difficultés et de construire son projet professionnel tout en apprenant des savoir-faire professionnels essentiels à la restauration du patrimoine.

Et à Saint-Brice, ces restaurations sont d’ores et déjà bien visibles ! N’hésitez pas à venir vous promener dans le bourg pour voir les évolutions de ce chantier pas tout à fait comme les autres et qui s’étendra jusqu’à la fin de l’été 2018.