Présentation

Le quartier des Vauzelles est en cours d’aménagement.
Il accueillera, en fin d’année 2017, le futur centre aquatique de Grand Cognac au cœur d’un parc urbain dédié aux sports et aux loisirs.

Fin 2017, le quartier des Vauzelles ce sera :Film 3D APD Pole des Vauzelles

  • un complexe omnisports (déjà existant, il comprend 1 salle principale, 1 salle annexe, 1 salle de gymnastique) d’une capacité
  • d’accueil de plus de 3 000 personnes. En 2014, il a accueilli 100 000 pratiquants, 224 tournois et manifestations sportives, 59 000 spectateurs.
  • Un centre aquatique alliant espaces intérieurs et extérieurs, installations sportives, d’apprentissage, de loisirs et de bien-être.
  • La natation est l’une des trois premières activités physiques pratiquées par les français. Au-delà de l’apprentissage de la nage (priorité nationale définie dans la circulaire du 8 juillet 2011), les activités en piscine évoluent. Les loisirs liés à l’eau, à la détente, aux soins du corps, aux exercices de maintien en forme se développent très largement et deviennent indissociables de la pratique « classique » de la piscine.
  • Un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie bois.
  • Un parc urbain conciliant espaces de circulation, de stationnement, de détente et de promenade.
  • 35 000m² de réserves foncières à destination des entreprises privées (sports et loisirs) et de l’habitat (lotissements).

    Le centre aquatique

    Le centre aquatique

    Le bâtiment et ses installations sont conçus et dimensionnés pour :

    • l’apprentissage de la natation principalement par les élèves des écoles primaires, mais également par les élèves des collèges et lycées ;
    • l’entraînement et la compétition des clubs sportifs (natation, plongée, aquagym…) ;
    • les pratiques sportives, de loisirs et de bien-être individuelles et familiales (des bébés nageurs jusqu’au seniors).

    En extérieur :

    • 1 bassin extérieur de 350 m2 avec rivière à courant, boule à vagues entouré de plages minérales et végétales,
    • 1 jardin aquatique de 200 m2 avec des jeux pour enfants.

    En intérieur :

    • 1 bassin sportif de 25 x 15 m avec 6 lignes de nage,
    • 1 bassin d’apprentissage de 240 m²,
    • 1 pataugeoire,
    • 1 espace bien-être d’environ 580 m2 avec hammam, sauna, balnéo-spa, rivière massante et bain tonique…,
    • 1 espace fitness et musculation.

    La taille de l’équipement est prévue pour couvrir les besoins et attentes identifiés auprès de l’ensemble la population du territoire (170 000 entrées annuelles estimées).

    Confort et haute qualité environnementale

    Confort et haute qualité environnementaleCôté énergétique, le centre aquatique sera alimenté par une chaufferie au bois (chauffage de l’air et de l’eau des bassins). Cette chaufferie sera reliée à un réseau qui approvisionnera également le quartier. Le réseau courra sur 1,33 km et couvrira des besoins thermiques totaux estimés à 5 474 MWh/an. Ce réseau offrira la possibilité de raccorder le complexe omnisports des Vauzelles, le collège Félix Gaillard, le lycée Louis Delage, l’institut médico-éducatif de Cognac, l’établissement et le service d’aide par le travail « Ateliers des Vauzelles », le service d’activités de jour « Les Myosotis », le service d’activité de jour et d’hébergement « La Treille » ou encore la résidence du Parc.

    Le centre aquatique est conçu pour répondre aux normes de Haute Qualité Environnementale.

    D’architecture compacte, le bâtiment sera orienté vers le sud. Construit en matériaux durables et recyclables (béton, inox, verre et pierre), il bénéficiera d’une large luminosité naturelle, grâce à sa grande ouverture en doubles vitrages (sans rupture de ponts thermiques). Les parois en béton seront bien évidemment isolées. L’éclairage s’adaptera en fonction des espaces, de la fréquentation et de la luminosité naturelle. Des luminaires à basse consommation (LED), des détecteurs de présence, des sondes de luminosité… équiperont le bâtiment.

    La coque des espaces de baignade (hors pataugeoire) sera en inox. L’inox est plus résistant, présentant moins de risque de fissurations et donc de fuites. Ce matériau présente aussi l’avantage d’être plus simple à entretenir et peu propice à la prolifération bactérienne. Enfin, le traitement de l’eau de baignade se fera à l’ozone (gaz bleu au pouvoir oxydant et désinfectant). L’ozone est plus efficace et évite le désagrément du chlore (odeurs, irritations, picotements des yeux, etc.). L’ozone agit aussi sur la couleur de l’eau, son goût et son odeur : l’eau est plus claire, plus agréable et l’atmosphère est plus saine. En améliorant ainsi la qualité de l’eau et de l’air des espaces de baignade, on réduit aussi les besoins en eau de lavage des installations et en renouvellement de l’air. On économise ainsi sur la ressource en chauffage. C’est bien pour les nageurs. C’est mieux pour la planète.

    Un parc urbain

    Un parc urbainLa construction du centre aquatique s’inscrit dans un projet d’aménagement plus global : celui du pôle sportif et ludique des Vauzelles. Situé sur l’un des principaux axes d’entrée de l’agglomération Cognac-Châteaubernard, ce projet d’aménagement a été pensé comme un espace à vivre.

    • Une placette centrale et un mail (large allée arborée) reliera le centre aquatique et le complexe omnisports. Conçue comme une zone de rencontre (limitée à 20 km/h), semi-minérale et semi-paysagère, elle constituera aussi un lieu de détente ombragé mais également un espace d’accueil lors des manifestations organisées sur le complexe omnisports.
    • Le réseau de bassins de collecte des eaux de ruissellement du quartier, lors des fortes pluies a été imaginé comme élément d’intégration dans le cadre paysagé. C’est la partie appelée : jardin des îles humides.
    • Un espace de jeux pour les enfants.
    • Des banquettes, tables et chaises pour les pique-niques.
    • Des chemins piétonniers et des voies cyclables.
    • Un arrêt de bus Transcom.
    • 4 voies d’accès motorisé, cyclable et piétonnier convergeront depuis les 4 points cardinaux du quartier.
    • Le doublement du nombre de places de stationnement (789 places au lieu de 380 actuellement).

    Les montants prévisionnels d’aménagement du parc urbain s’élèvent à 7 M€HT (dont 4,5 M€HT de travaux) et ceux du projet de centre aquatique à 18,8 M€HT (dont 15 M€HT de travaux).

Quels impacts pour les riverains ?

Légende photo chantier quartier Vauzelles

Le quartier des Vauzelles, où se construit actuellement le centre aquatique, est situé sur l’un des principaux axes d’entrée de l’agglomération Cognac-Châteaubernard. Dans ce quartier, les résidents suivent les travaux de près. Passage de camions, bruits de matériels, poussière…, un chantier a des nuisances pour les riverains. Grand Cognac, conscient de ces désagréments, a donc mis en place une organisation pour les limiter au maximum.

Des mesures pour réduire les nuisances

Avant le démarrage du projet, Grand Cognac avait estimé à 3 ans la durée des travaux nécessaires à la construction du centre aquatique et à l’aménagement du parc urbain des Vauzelles. Toutefois, pour éviter que les nuisances s’étalent trop longtemps dans le temps, elle a été réduite à deux ans. Ainsi, plusieurs chantiers (centre aquatique, aménagements urbains, réseau de chaleur) se déroulent en même temps sur plusieurs espaces délimités, ce qui nécessite une coordination précise. Par ailleurs, en ce qui concerne le centre aquatique, l’utilisation de la grue est optimisée avec des plages horaires plus larges pour avancer plus rapidement.

Pour éviter une circulation trop importante, l’accès aux chantiers a été limité à un seul point d’entrée. Il est d’ailleurs à noter que pour des raisons évidentes de sécurité, les chantiers sont fermés au public. Il est donc interdit d’y circuler.

Depuis le début des travaux, une trentaine de poids lourds emprunte quotidiennement l’accès aux chantiers. Ce nombre sera réduit à peu près de moitié à la rentrée de septembre 2016. La portion de l’avenue d’Angoulême sur laquelle se situe cet accès est nettoyée une fois par semaine pour réduire les possibles salissures. Elle est également réparée si des affaissements se produisent.

Quels sont les travaux à venir ?

Depuis juin 2016 et jusqu’en septembre, les parties nord et sud des aménagements urbains sont en cours de réalisation. De la rue des Gélines jusqu’à la route de l’Echassier, les terrassements se finalisent avec le creusement des tranchées pour la mise en place des réseaux.
Les travaux de la future chaufferie au bois (située à proximité de la rue des Gélines) sont également en cours de réalisation avec la construction des fondations et du silo enterré.

Les bassins de rétentions des eaux de pluie vont bientôt être recouverts d’argile et de terre végétale. Des gabions seront mis en place pour retenir les talus. Une première partie de ces travaux se terminera à la fin de l’été 2016. La seconde devrait démarrer début 2017.

Les avantages du futur aménagement

Le pôle sportif et ludique des Vauzelles a pour objectif de constituer un véritable lieu de détente pour les habitants du quartier. Les riverains pourront donc bénéficier tout près de chez eux, d’un espace à vivre avec des chemins de promenade et une voie cyclable dans un cadre paysagé et arboré. Une aire de jeux pour les enfants, des tables et des banquettes pour les pique-niques sont également prévus.

Pour éviter les problèmes de stationnements, le nombre de places de parkings sera doublé (789 places au lieu de 380 actuellement) et, pour améliorer la fluidité du trafic sur le quartier, plusieurs voies de circulation sont en cours d’aménagement, avec 5 sorties prévues sur l’ensemble des voies périphériques au parc urbain.

Des terrains sont actuellement en vente pour des entreprises souhaitant s’installer sur ce site. Grand Cognac impose aux acheteurs d’installer un double rang de haies délimitant leur terrain de celui des résidents du quartier des Vauzelles.

Par ailleurs, le réseau de bassins de collecte des eaux de ruissellement contribuera à résorber un problème majeur en aval du quartier, celui de l’inondation des habitations en cas de fortes pluies.

Il faudra donc encore un peu de patience, d’ici fin 2017, avant de pouvoir profiter d’un espace à vivre agréable, arboré et convivial.