Aller au contenu principal

Comment est élaboré le budget ?

Le budget de la communauté d’agglomération est un document juridique, dont l’objectif est de prévoir et d’autoriser les recettes et les dépenses de la collectivité. Il est composé de deux enveloppes distinctes : le fonctionnement et l’investissement.

  • Le fonctionnement

    Dépenses Recettes

    Le fonctionnement regroupe toutes les dépenses nécessaires à la collectivité pour assurer ses missions :

    -    charges de personnel,
    -    charges de gestion courante, 
    -    intérêts de la dette, 
    -    dotations aux communes,
    -    provisions….

    Le fonctionnement trouve ses recettes dans : 

    -    la fiscalité (principalement), 
    -    les recettes des services publics tarifés (entrées payantes, …), 
    les dotations, subventions et participation de l’Etat et d’autres partenaires

     

  • L'investissement

    Dépenses Recettes

    L’investissement regroupe les dépenses : 

    - liées au remboursement de la dette, 
    - destinées aux équipements actuels ou futurs de la collectivité (travaux de constructions, réhabilitations, aménagements…)

    Les recettes de l’investissement sont issues : 
    - des excédents dégagés de la section fonctionnement
    - des subventions de partenaires financiers comme l’Etat, le Conseil régional ou encore le Conseil départemental. 
     

     

Deux mois avant sa proposition au vote de l’assemblée, le président de Grand Cognac présente un rapport sur les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés, sur la structure et la gestion de la dette, sur la structure et l'évolution des dépenses et des effectifs.

Après cet examen, le budget est soumis au vote du Conseil communautaire chaque année avant le 31 mars afin d’être adopté.

Orientations budgetaires 2018 Cognac

Les orientations budgétaires 2018

Le budget 2018 de la communauté d’agglomération de Grand Cognac a été adopté par le Conseil communautaire le 29 mars 2018.

Ce budget s’inscrit dans la volonté de réduire la dette, en excluant le recourt à un nouvel emprunt afin d’assurer une bonne santé financière à la collectivité. Cela passe en particulier par une réduction des dépenses de fonctionnement de Grand Cognac, sans augmenter la pression fiscale.

Les dépenses d’investissement restent stables afin de financer des projets qui visent à entretenir ou renouveler les équipements et le patrimoine intercommunal de Grand Cognac mais aussi à porter des projets présentant un potentiel de développement et de rayonnement important pour le territoire, tels que le centre aquatique X’eau, le centre de loisir de Jarnac ou encore la poursuite des travaux d’aménagement de la Flow vélo et la valorisation du fleuve.