Aller au contenu principal

Retrouvez les dernières infos dans nos actualités

La porte Saint-Jacques à Cognac

Sur les quais qui bordent le fleuve Charente et au cœur de la ville de Cognac, la Porte Saint-Jacques est un édifice emblématique pour tout le territoire. L’objectif de Grand Cognac, maître d’ouvrage de sa restauration, est de mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel, de le rendre accessible aux publics et de le faire revivre.

Grand Cognac lance une campagne de financement participatif pour restaurer la Porte Saint-Jacques, à Cognac, un patrimoine exceptionnel datant du XVème siècle. Devenez mécène de la Porte Saint-Jacques et participez à la restauration de ce patrimoine exceptionnel.

LA RESTAURATION DE LA PORTE SAINT-JACQUES

Les travaux de restauration et de valorisation du bâtiment reposent sur plusieurs axes :

  • Sauvegarder l’édifice en restaurant l’étanchéité de la terrasse et en le mettant hors d’air,
  • Valoriser les vestiges les plus représentatifs du monument,
  • Restaurer les parements extérieurs et ceux des salles intérieures, les sols intérieurs, et restituer les escaliers intérieurs,
  • Redonner les proportions initiales de la porte en réhaussant la chaussée telle qu’elle existait autrefois au niveau de l’ancien pont,
  • Conserver et restaurer les graffitis du XVIIIème siècle gravés par les soldats et les prisonniers,
  • Conserver des témoignages de l’usage carcéral des tours,
  • Permettre l’accessibilité des tours au public.
  • Un diagnostic archéologique préventif a également été réalisé par l’INRAP au cours du premier semestre 2022.

Le volet architectural s’appuie sur un budget prévisionnel d’un peu plus de 1 million d’euros hors taxe, auquel s’ajoutera un volet «scénographie » qui reste à définir ainsi que le coût de fouilles archéologiques, le cas échéant.

L’objectif de la collecte est de 90 000 euros.

J'aime la porte Saint-Jacques et je la soutiens.

porte-saint-jacques-3

LA PORTE SAINT-JACQUES, UN éDIFICE EMBLéMATIQUE

Si la ville de Cognac porte des traces de peuplement dès la préhistoire , c’est au Moyen-âge qu’elle connaît un essor considérable. Elle devient alors une véritable cité marchande et le fleuve joue un rôle déterminant dans ce développement : il est la voie privilégiée de transport du sel. Un port dédié à ce commerce prend place en face de l’actuelle rue Saulnier. Au XIIIème siècle, l’essor du vignoble augmente encore le trafic fluvial sur la Charente.

Des remparts sont vraisemblablement construits à la même époque pour protéger la cité. Reconstruite à la fin du XVème siècle, la Porte Saint-Jacques, avec ses deux tours rondes, s’élève à l’emplacement de deux tours médiévales carrées. Elle tient un rôle défensif en contrôlant l’accès au pont qui relie Cognac au Faubourg Saint-Jacques, s’ajoutant aux deux autres portes de la ville, aujourd’hui disparues : la porte Saint-Martin au Sud, la porte angoumoisine à l'Est. Le 12 septembre 1494, dans le Château situé à l’arrière de la Porte Saint-Jacques, nait le futur François 1er, personnage phare de la Renaissance.

Il marque durablement l’histoire et le développement économique de la ville. Dès 1526, il accorde en effet des privilèges aux négociants de sa ville natale. Il fait plusieurs visites à Cognac au cours de son règne, empruntant le pont et la Porte Saint-Jacques.
Au XVIIIème siècle, les remparts qui enserraient la ville sont peu à peu détruits et permettent ainsi à la ville de s’étendre pour répondre à son essor économique et démographique. Les tours sont occupées par des soldats qui inscrivent des traces de leur présence dans le bâtiment par des graffitis et des dates gravées : 1720, 1752, 1771, 1783.

Avant la Révolution, les deux tours font office de prison et le resteront jusqu’en 1860. Après la destruction du pont en 1855, la Porte Saint-Jacques perd peu à peu son rôle de point d’entrée vers la ville.  Des travaux de restauration sont entrepris dès le XIXème siècle puis au XXème siècle.

La Porte Saint-Jacques est inscrite aux Monuments historiques par arrêté du 15 mai 1925. Après avoir traversé 6 siècles d’histoire, elle représente aujourd’hui l’un des emblèmes de la ville de Cognac.