Aller au contenu principal

Retrouvez les dernières infos dans nos actualités

Le schéma de développement du tourisme

Fruit d’une démarche collective impulsée par Grand Cognac et Cognac Tourisme associant acteurs privés et publics du secteur, le Schéma de Développement du Tourisme et des Loisirs du territoire vient fixer les grandes orientations touristiques pour les cinq années à venir (2020-2024). L’ambition : mobiliser les acteurs locaux autour de défis communs pour révéler tout le potentiel et les nombreux atouts de cette destination.

Schéma de développement touristique

Le Schéma de développement du tourisme et des loisirs

Deux années de travail collaboratif ont permis la construction de ce schéma qui a été approuvé le 17 février 2020 par le Conseil d’administration de Cognac Tourisme puis le 20 février 2020 en Conseil communautaire de Grand Cognac.

Découvrir le schéma

Le tourisme à échelle de l’agglomération : qui fait quoi ?

Depuis sa création en janvier 2017, la communauté d'agglomération de Grand Cognac s’est structurée afin d’exercer la compétence tourisme.

La « promotion du tourisme » a été confiée par convention à l’Office de Tourisme communautaire, association appelée Cognac Tourisme, composés de quatre bureaux d’information touristique situés à Châteauneuf, Segonzac, Jarnac et Cognac.

L’office de tourisme assure l’accueil, la promotion, la coordination des acteurs du tourisme, le développement touristique de “Destination Cognac” ainsi que la commercialisation de séjours et produits touristiques.

Pour en savoir plus : découvrez " l’espace pro ". 

Grand Cognac, via son pôle tourisme, assure pour sa part les missions suivantes :

  • l’aménagement, l’entretien, la gestion et l’animation d’équipements touristiques communautaires ;
  • la valorisation du chantier de fouilles paléontologiques d’Angeac-Charente ;
  • la création, la promotion et l’entretien du balisage de 55 sentiers de randonnée ainsi que la signalétique et le balisage des parcours piétons de Cognac ;
  • la collecte de la taxe de séjour ;
  • et le soutien et l’accompagnement des porteurs de projets touristiques.

Depuis 2019, pour garantir la visibilité et complémentarité des deux entités, les deux équipes travaillent de concert sous une direction mutualisée.

Au regard du poids économique du secteur et des initiatives publiques et privées visant le renforcement de l’attractivité du territoire (démarche UNESCO, contrat de destination, implantation de nouveaux porteurs de projets, aménagement extra territoriaux à l’image de la Flow Vélo), Grand Cognac et Cognac Tourisme ont souhaité se doter d’une véritable stratégie, construite et partagée avec les professionnels du secteur. Cette démarche est soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de l’appel à projets NOTT (Nouvelle Organisation des Territoires Touristiques).

Une stratégie touristique partagée

Les enjeux de la stratégie touristique ont très rapidement fait consensus entre tous les acteurs, et c’est bien par la mobilisation et l’engagement de tous que nous comptons tenir ces promesses :

  • favoriser un développement local durable ;
  • créer du lien et partager les valeurs communes de la destination.

Pour renforcer la singularité de notre destination, de nombreux défis sont à relever :

Vis-à-vis de nos clientèles

Vis-à-vis de nos filières

  • personnaliser l’offre touristique des « empty nesters » (actifs, sans enfant à charge),  
  • capter les évènements MICE (Meetings, incentives, conferencing, exhibitions), pour amplifier la clientèle affaires,
  • plaire aux enfants pour séduire les familles ;
  • faire des populations locales et de proximité nos premiers clients et ambassadeurs
  • capitaliser sur l’œnotourisme ;
  • exploiter nos marqueurs d’identité ;
  • événementialiser la destination.

Une mise en œuvre annuelle garante d’une évaluation collective et continue

Le Schéma de Développement du Tourisme et des Loisirs fera l’objet d’un plan d’actions chiffré approuvé par une gouvernance collective public-privé.

Ceci permettra la mise en œuvre d’une évaluation régulière ainsi que la possibilité d’apporter des ajustements et améliorations en fonction des évolutions rapides des métiers du tourisme, des marchés et de la concurrence.